CPA

3 questions à Laurent TRAVERT, CPA 2018

Par 3 décembre 2019 Aucun commentaire

Rendez-vous avec Laurent TRAVERT, CPA 2018.
Exerçant dans le secteur du BTP depuis plusieurs années, il a accédé, en novembre 2019, à un poste de Directeur Général au sein du CIBTP Nord-Ouest.
Il revient sur son parcours CPA – Titre Dirigeant d’Entreprise, sur son expérience et son ressenti

 

 

1. Vous faites partie de la promo 2018 de notre programme CPA. Quelles ont été vos motivations à faire une formation ?

En 2016, j’occupais un poste de Directeur des affaires juridiques et sociales. Fort d’une solide expérience dans le domaine de droit et d’un réseau professionnel étoffé que j’avais constitué au fils des ans, j’aurais pu poursuivre confortablement dans cette voie et continuer à renforcer mon expertise. Mais l’envie de relever un nouveau challenge, qui montait progressivement depuis un petit moment, est apparue, à cette période, comme une évidence. Si l’idée d’accéder à un poste de direction générale m’avait déjà effleuré l’esprit, là, je voulais concrétiser cette ambition. A 45 ans, il était temps de le faire… Conscient, néanmoins, qu’il me fallait étoffer certaines compétences et en développer d’autres, je me suis mis en quête d’une formation de type MBA pouvant me préparer à une telle fonction et j’ai étudié la faisabilité de mon projet. J’en ai parlé à mon DG de l’époque, Alain GOUGENHEIM (un CPA), qui m’a présenté Franck THERY. Et à partir de là, l’aventure commençait.

 

2. Comment avez-vous vécu votre année CPA ?

Une année de grands bouleversements. En quelque sorte, on met sa vie personnelle et professionnelle entre parenthèses et on ne vit quasiment plus que pour le CPA avec les collègues de promo. Même si ce fut une année difficile, avec des moments de découragements et de fatigue, je me suis senti porté par une grande énergie émanant du groupe. On n’est jamais seul, il y a une entre-aide et un soutien permanent. En quelques mois, nous sommes devenus des « amis de 30 ans ». La proximité et la simplicité que les intervenants entretiennent avec le groupe permet aussi de se sentir plus à l’aise et d’échanger plus spontanément. Une année assez surréaliste, en fait, avec des voyages inoubliables, des rencontres de grandes richesses et des expériences qui marquent profondément.

 

3. Vous avez récemment accédé à un poste de Direction Générale. Quels sont les enseignements que vous retirez et comment les mettez-vous en application aujourd’hui ?

Durant l’année CPA, nous avons travaillé en groupe sur de nombreux cas pratiques nous permettant de nous projeter dans le costume d’un dirigeant d’entreprise. Les mises en situation étaient encadrées par un intervenant qui, au-delà des connaissances techniques et pratiques qu’il nous enseignait et du partage de son expérience, nous poussaient à briser nos habitudes et nos certitudes, à nous remettre en question, à confronter nos positions et à changer de manière de voir les choses.

Dans l’exercice de mes nouvelles fonctions, je me sens indéniablement plus à l’aise dans un certain nombre de domaines, telles que l’utilisation d’outils stratégiques, l’analyse financière ou encore la communication, mais c’est surtout dans la façon d’appréhender différemment les sujets que je ressens le plus l’apport du CPA. Cette aptitude à prendre du recul, à analyser une question sous différents angles, à identifier et à valoriser au mieux les compétences de ses collaborateurs, à évoluer en dehors de sa zone de confort. Et puis, il y a le réseau CPA sur lequel on s’appuie très régulièrement, qui permet d’échanger et de se conseiller sans jugement et en toute franchise. Au sein de ma promotion, nous sommes restés très proches et il est fréquent que nous échangions sur nos problématiques.