Presse

La Voix du Nord – « Management Institut du dirigeant: des patrons bien formés, des patrons bienheureux »

Management Institut du dirigeant: des patrons bien formés, des patrons bienheureux

C’est fait avec une toute première promotion : les dirigeants propriétaires de leurs entreprises peuvent désormais se former et à peu de frais pour mieux faire face à leurs responsabilités.

J’aurais bien aimé pouvoir disposer d’un tel outil pour mieux me former », assure Philippe Hourdain, président de la chambre régionale de commerce et d’industrie (CCI R). Deux ans de travail lui auront été nécessaires pour présenter hier midi le nouvel Institut du dirigeant au CEPI de Marcq-en-Barœul (filiale de la CCI R), lequel assure les formations. « Il faut rompre avec l’isolement du chef d’entreprise, ne plus se dire qu’on peut toujours se débrouiller tout seul », précise Frédéric Motte, président du MEDEF régional au copilotage.

Les dix modules s’adressent aux dirigeants patrimoniaux de la région, voilà qui est inédit. Peu onéreuse (2 900 euros pour 60 heures), elle est aussi très pratique (une demi-journée par mois).

Douze patrons et patronnes servent la première promotion, nous en avons rencontré six, marquant chacun à leur manière l’intérêt de leur engagement. Barbara Berret (Visite Éditions, 25 salariés à Marcq-en-Barœul) : « J’avais besoin d’un partage très pragmatique d’expérience. » Jean-Luc Dejode, transporteur Loca Lease, 42 salariés à Lesquin : « Nous avons doublé notre taille en deux ans et je dois désormais sortir de l’opérationnel avec un management différent, adapté à ma nouvelle situation.  » Pierre-Marie Tierce, Sinaptec, 20 salariés pour les ultrasons dans l’industrie à Lezennes : «  Je suis ingénieur, très technique et je vais bientôt succéder à mon père. J’avais besoin d’une formation plus globale sur la finance, la gestion, le commercial. » Nicolas Dessaint, 30 salariés dans la relation client à distance à Hénin-Beaumont : « J’ai besoin de prendre du recul, de me poser pour mieux voir les prochains virages à prendre. » Mélanie Beaudoin, agence d’architectes BPA à Denain et Jinko à La Madeleine (25 salariés) : « Je suis chef d’entreprise depuis peu et on n’apprend pas la gestion dans les écoles d’architecture. » Emmanuel Lavogez, 40 personnes dans la menuiserie à Preures : « Nous travaillons en famille et il me manquait une vision globale du management. »

Article La Voix du Nord paru le 24 avril 2019 par Yannick Boucher

CepiManagement

Auteur CepiManagement

Plus d'articles de CepiManagement

Répondre